Emile Durand-Gréville

Émile Alix Durand est né en 1838 à Montpellier. Après de solides études qu’il effectue avec brio dans sa ville natale, Émile part pour la Russie et s’installe à Saint-Pétersbourg. Il va enseigner le français et la littérature française à l’École Normale Supérieure des filles. C’est là qu’il va faire la connaissance de celle qui allait devenir son épouse, Alice Fleury, qui sera connue en littérature sous le nom d’Henry Gréville. Émile et Alice rentrent en France en 1872 et s’installent à Paris. Sa parfaite connaissance de la langue russe lui permet d’entrer en contact avec Ivan Tourgueniev et de collaborer avec lui pour la traduction de certaines de ses œuvres. Ami fidèle du peintre Jean-Jacques Henner, Émile Durand-Gréville va très rapidement devenir un critique d’art reconnu et apprécié, qui va mener de nombreuses études au sein des musées et galeries. Ce grand érudit va aussi s’intéresser de façon professionnelle à la météorologie encore naissante et multiplier les conférences, aussi bien en France qu’à l’étranger. Mais la plus grande passion de ce grand homme reste son épouse, qu’il va perdre en 1902. Il va alors consacrer les dernières années de sa vie à perpétuer la mémoire d’Henry Gréville. « Je vivrai pour qu’on la connaisse mieux », écrivait-il. Cet insatiable travailleur mourra bien seul, à la pension Dubois de Paris, le 20 janvier 1914.

 

Christophe Grandemange, passionné par la vie et l’œuvre d’Émile Durand-Gréville, a souhaité raconter son histoire le plus fidèlement possible, grâce notamment aux nombreuses archives retrouvées.

 

ISBN : 979-10-92044-06-5 - Format : 150 x 210

 Poids : 300 g - 218 pages - 23 €

Préface de Gérard Pangon

Bon de commande 2017

6 votes. Moyenne 4.83 sur 5.