Jeanne Clésinger - Histoire d'une tragédie

Ce 10 mai 1849, George Sand est grand-mère. Sa fille Solange vient de donner le jour à une adorable petite fille que l’on prénomme Jeanne. L’aïeule est encore jeune – elle n’a pas atteint 45 ans – et crée avec celle que tout le monde va surnommer Nini une relation intense et fusionnelle. Mais le couple formé par Auguste Clésinger et Solange Sand part à la dérive. On entame un procès en séparation au centre duquel va se trouver la pauvre enfant. On se sert de Jeanne comme d’une monnaie d’échange. Ballotée d’un foyer à un autre, Nini n’a aucun repère. Seule la maison de Nohant, qu’elle retrouve de temps en temps, lui apporte un semblant d’équilibre. Mais tels des vautours, famille et hommes de loi s’arrachent Nini. De Nohant, elle se retrouve chez ses grands-parents paternels, à Besançon, avant de retrouver pour quelque temps sa mère. C’est finalement dans une sordide pension que la justice la placera, pension dans laquelle elle va mourir de la façon la plus malheureuse qui soit. Jeanne n’avait même pas 6 ans. Elle laissera derrière elle une mère inconsolable qui ne parviendra jamais à surmonter ce terrible drame.

Christophe Grandemange est l’auteur de plusieurs études sandiennes. Après avoir écrit, en 2008, la biographie de Gabrielle Sand, il a proposé en 2010 une monographie sur le château de Nohant puis une iconographie sur George Sand. En 2016 il publie la biographie de Maurice Sand suivie en 2017 de celles de Lina Sand puis de Solange Sand. Il apporte ici un témoignage bouleversant sur l’histoire d’une petite fille, tuée par une machine judiciaire implacable.

 

ISBN : 979-10-92044-22-5 - Format : 150 x 210

Collection L'entre-deux âmes

 Poids : 230 g - 144 pages sur papier bouffant ivoire - 22 €

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.