Marcelle, extrait du roman "Perdue" d'Henry Gréville

Je vous propose un nouveau texte d'Henry Gréville, romancière à qui j'ai consacré une biographie, extrait de son roman "Perdue" :

"Marcelle avait couru tout d'une haleine jusqu'au coin du square de la rue Lafayette, puis elle s'était arrêtée, en se demandant comment elle s'y prendrait pour passer. Les voitures aux lanternes de toutes couleurs s'entre-croisaient avec une telle rapidité qu'un oeil même exercé eût vainement cherché un intervalle pour se risquer à traverser. La petite fille était brave, mais les voitures ont quelque chose de particulièrement effrayant le soir, quand il a plu. Le pavé miroite, la lumière du gaz tremblote, les chevaux qui glissent font des mouvements incertains et irréguliers ; on ne sait pas où l'on va, le mur en face paraît plus noir aux yeux éblouis. Enfin, une éclaircie se fît. Marcelle prit son élan, s'éclaboussa de la tête aux pieds dans une flaque d'eau, et au moment d'atteindre le trottoir opposé, effrayée par les claquements de fouet d'un cocher de fiacre, mit le pied dans le ruisseau, ce qui la mouilla jusqu'à son petit mollet, ferme et tendu sous le gros bas de laine."

Henry Gréville

Boulevard Montmartre

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau